logo BEYABLE

Financement

Mobile

Scoring

Comment financer son site Internet ?

Par Carla B.

4 Avril 2022

3 min. de lecture

Vous avez une entreprise et vous souhaitez développer un projet sur internet afin de vous faire connaître ? Qu’il s’agisse de transition digitale, de croissance commerciale ou de numérisation de vos procédés, le web offre de nombreuses possibilités essentielles à la croissance de votre activité.

On estime qu’aujourd’hui, 67 % des entreprises possèdent un site web. Toutefois, créer une plateforme web nécessite un investissement important en fonction de la solution de développement choisie. Heureusement, il existe un panel d’accompagnement financier dont vous pouvez bénéficier.

SOLUTION N°1

LA QUESTION DES AIDES NATIONALES ET RÉGIONALES

Peu de gens le savent, mais il est possible de bénéficier de financements régionaux, nationaux et européens en fonction de votre profil d’entreprise, de votre business plan, de vos objectifs et de votre stratégie. De nombreuses aides à la création d’entreprises peuvent être utilisées pour financer votre site internet.

L’aide à la reprise et à la création d’entreprises (ARCE) est un financement qui est versé par Pôle Emploi. Cette aide permet aux demandeurs d’emploi de recevoir des aides financières sous forme de capital.

L’ACRE est un dispositif d’aide destiné aux nouveaux entrepreneurs. Cette aide consiste principalement en une exonération partielle de charges sociales. Toutefois, cette aide à la création ou à la reprise d’entreprise permet à certains bénéficiaires de prétendre à d’autres formes d’aides.

Pour les entrepreneurs qui mettent sur pied un projet innovant, il est possible de bénéficier de certaines aides régionales uniques. Le crédit d’impôt recherche (CIR) et le crédit d’impôt innovation (CII) sont des aides qui permettent aux bénéficiaires de récupérer une partie des sommes qui ont été investies en recherche développement et innovation.

SOLUTION N°2

QU’EN EST-IL DES AIDES DÉDIÉES AUX PROJETS NUMÉRIQUES ?

S’il est vrai que les aides précédemment citées peuvent être utilisées pour financer votre site web, la plupart de ces financements sont avant tout destinés à la création d’entreprises. Cependant, il existe des aides dont le but est d’aider spécifiquement à développer des projets numériques.

Le chèque numérique

Il s’agit d’une aide qui est délivrée par les régions et qui a pour objectif d’aider à rembourser partiellement les dépenses immatérielles. Le chèque numérique permet de subventionner à hauteur de 50 % du montant HT votre projet de site web.

Cette aide est éligible à tous les types de projets de transformation numérique comme : le développement d’un site web, le lancement d’un commerce en ligne, la mise en place d’une stratégie marketing sur les réseaux sociaux, l’accompagnement au référencement.

Le chèque numérique n’est pas disponible dans toutes les régions, mais il s’agit d’une aide qui est cumulable avec des prêts. Enfin, le chèque numérique est versé par la région sur la présentation d’un justificatif dès lors que la facture de la prestation a été payée.

Le barter

Également connu sous le nom d’échange interentreprises, le « barter » est un procédé qui est basé sur l’économie collaborative sans transactions financières. Un entrepreneur qui est à la recherche d’un service ou d’un bien peut échanger un service ou un bien de valeur équivalente. Il s’agit d’une forme de troc.

Il est ainsi possible pour votre entreprise de financer son projet de site web sans toucher à sa trésorerie. Dans le but de pratiquer l’échange inter-entreprises, vous devez passer par un réseau. Certaines entreprises disposent de leur réseau, mais il existe également des plateformes en ligne pour trouver des réseaux fonctionnant sur le principe du « Barter ».

Le Prêt Croissance TPE

Parmi les prêts permettant de développer son business, le Prêt Croissance TPE de BpiFrance permet de soutenir le développement des entreprises de moins de 50 salariés. Ce prêt a pour but de financer l’emploi et les investissements immatériels.

Les entreprises morales de 3 à 50 salariés qui sont enregistrées au RCS depuis plus de 3 ans sont éligibles à ce prêt. Le financement est disponible dans 9 régions et le montant du prêt varie entre 10 000 et 50 000 euros.

Peu de gens le savent, mais sachez qu’il est également possible de souscrire un crédit pour financer votre site web. De nombreux services proposent par exemple la possibilité de souscrire un crédit de 1000 euros par exemple, rapidement et en toute simplicité.

SOLUTION N°3

OPTER POUR UN CRÉDIT

Contrairement à ce qu’on pourrait croire, il est parfaitement possible de souscrire un crédit afin de financer son site internet. En fonction de l’établissement choisi, le montant du crédit ainsi que les conditions de remboursement peuvent varier.

Afin de mettre toutes les chances de votre côté, il est recommandé d’opter pour les plateformes en ligne comme l’entreprise Finfrog. Le principal avantage de ces plateformes vient du fait qu’il est possible de faire sa demande directement depuis internet.

Le processus est facile et rapide et en optant pour Finfrog, vous bénéficiez d’un prêt sans justificatif. La demande est totalement transparente et aucun frais n’est caché. En plus, la demande est traitée dans un délai de 24 heures. Si votre demande est acceptée, l’argent est mis à votre disposition dans la foulée.

Inscrivez-vous gratuitement à notre formation E-MERCHANDISING

A destination des CMO, Responsable E-commerce, E-merchandiser, ... 
Une formation complète créée par des experts
Travaillée pour être accessible par tous les professionnels

ARTICLES SIMILAIRES

Recevez les actualités de BEYABLE

Votre adresse mail est uniquement utilisée pour vous envoyer les lettres d’information. Vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter.

En savoir plus sur vos données

© 2022 BEYABLE