Etude de cas #Conversion #Mobile

Comment j'ai réussi à améliorer mon taux de conversion sur mobile ?

Améliorer ses performances sur mobile est un véritable challenge dans le quotidien des e-commerçants.

Explosion du trafic mobile, comportement difficile à déchiffrer, taux de conversion 3 fois plus faible que sur Desktop.  ‍

Découvrez à travers cet article comment, un acteur de la décoration en ligne a réussi à améliorer son taux de conversion mobile de 5% !

optimiser-page-accueil-cles-succes

‍On avait dit à Camille que la conversion ne se jouerait pas ailleurs que sur desktop dans son secteur, la déco.

Parce que pour pouvoir se projeter avec de nouveaux meubles, un visiteur a forcément besoin de voir les choses en plus grand, c’est à dire sur un écran plus large, installé confortablement et accompagné si l’achat engage la famille. 

Dans les faits, le taux de conversion sur mobile est 3 fois moins important que sur desktop. Parallèlement, le trafic sur mobile explose :

75% du trafic global est capté par ce device, soit 20% de plus qu’en 2019. 

‍Si le monopole de la conversion reste encore l’apanage du desktop, comment améliorer son taux de conversion sur mobile ?

Suivons les deux étapes nécessaires à la mise en place des actions quick win menées par Camille, Responsable E-commerce dans le secteur de la déco.

Etape 1# Détecter l’intention des mobinautes pour dessiner des profils types

Qu’est ce qui motive un mobinaute à effectuer une session sur mobile ? Est-il bien décidé à acheter ? Cherche-t-il à comparer ?

Se trouve-t-il en magasin au moment de sa visite sur le site de Camille pour glaner des avis clients ? 


Ces questions nombreuses et d’apparence anodine sont pourtant bien au coeur de la nouvelle stratégie de Camille pour comprendre ce qu’attendent les mobinautes et y répondre au mieux. 

En s’appuyant sur le score d’engagement, la Responsable E-Commerce segmente son trafic mobile et détecte 4 profils principaux à partir de l’analyse du comportement : 

 

📍 Le frustré : bien que le produit qui intéresse le mobinaute soit en stock, certaines caractéristiques ne le satisfont pas à 100% ;

‍📍 Le curieux : le mobinaute semble profiter d’une pause pour faire du lèche-vitrine;

‍📍 L’engagé : ce dernier sait exactement ce qu'il veut mais finalisera sa commande ultérieurement sur desktop ;

‍📍 L’acheteur omnicanal : ce type de mobinaute vient faire sa liste de courses en ligne pour finalement acheter en magasin.

Etape 2# Mettre en place un scénario de rétention avec personnalisation on-site et stratégie de remarketing

Maintenant que Camille a pu identifier des insights précis sur le comportement des visiteurs mobile, elle peut mettre en oeuvre des actions d’optimisation pour chacun des profils définis.

‍Ces actions se traduisent par une personnalisation de l’expérience du visiteur sur le site mobile ainsi que l’activation de campagne retargeting spécifique sur des médias comme Google et Facebook.

# Le frustré

Sur le site : l’objectif est de retenir ce visiteur en l’aidant dans sa recherche de produit. Pour cela, une notification “Aidez-nous à trouver vos produits” se déclenche au moment où l’internaute quitte le site. Cette notification renvoi le mobinaute vers un configurateur spécialement adapté sur mobile.

Dans les médias : inutile de frustrer davantage ce mobinaute ! Le meilleur moyen de retenir ce type de profil est encore de le laisser revenir par lui-même.

 

# L’engagé

Sur le site : certains freins existent à la finalisation de la transaction sur mobile pour ce type de mobinaute.

Camille ne doit donc pas chercher à tout prix à le faire convertir sur mobile mais au contraire à faciliter l’achat sur le device choisi par l’engagé.

Il lui faut donc proposer de sauvegarder le panier soit en l’envoyant par email ou sms afin de finaliser facilement l’achat lors de la prochaine connexion.   

Dans les médias : C’est le moment d’intensifier sa communication tout en gérant la pression publicitaire.

# L’acheteur omnicanal

Sur le site : Camille sait dorénavant que ce mobinaute se rendra en magasin.

Elle doit donc mettre en place ce qui permettra à l’acheteur omnicanal de trouver rapidement des solutions lors de sa navigation mobile comme le click and call & collect, sans attendre l’étape du checkout. 

Dans les médias : Une liste d'audience isolant ces segments permettra de privilégier l'activation de campagne locale. 

# Le curieux

Sur le site : plutôt bon public, le curieux est peut-être en pleine phase de découverte de votre marque.

S’il est sans doute inutile de rappeler que la première impression est cruciale, d’autant plus sur mobile où les exigences augmentent, Camille sait qu’elle doit miser sur l’expérience.

Gamification avec mise en place de jeux-concours, offres découvertes, etc : tout ce qui peut mener ce type de mobinaute d’ores et déjà prêt à jouer le jeu est un plus !


Dans les médias : vous devez absolument suivre cet internaute jusqu’à ce qu’il se décide à revenir pour transformer son intérêt en achat.

En créant une liste d’audience spécifique, vous vous apprêtez à créer un lien entre les curieux et votre marque.

Mission accomplie : suite à ce plan d’action Camille a pu améliorer son taux de conversion mobile de 5%. L’engagement des mobinautes n’est pas en reste puisque le temps passé sur le site a augmenté de 30% et le nombre de pages vues de 22%.


Contactez-nous pour mettre en place votre stratégie d'optimisation de conversion sur mobile !